VRAI/FAUX

Harceler quelqu’un, c’est pas si grave …

FAUX

Les conséquences du harcèlement peuvent être graves (isolement, perte de l’estime de soi, baisse des résultats scolaires voire décrochage, trouble alimentaire, douleurs, phobie scolaire,  profond mal-être).

Les conséquences peuvent parfois être mortelles.

Un jeune peut être amené à envisager le suicide comme étant la seule issue à sa souffrance devenue insupportable. Il existe pourtant d’autres réponses possibles. le Centre de Prévention du Suicide met différents services à ta disposition et notamment un numéro vert : 0800 32 123

24h/24, dans l’anonymat et gratuitement une équipe de bénévole assure une écoute citoyenne.

La ligne d’écoute du Centre de Prévention du Suicide offre un recours ponctuel, accessible immédiatement et gratuitement à toute personne qui souhaite parler.

L’anonymat et le secret du dialogue, qui y sont de règle, favorisent la liberté d’expression.

http://www.preventionsuicide.be/fr/grand_public/le-jeune/harcelement.html

La ligne 103 est une ligne d’écoute gratuite pour les enfants et les jeunes en situation de détresse.

Voici des exemples de questions posées aux écoutant(e)s du 103 :

  •  » On a créé un groupe Facebook pour m’insulter. « 
  •  » Mon ex a posté des photos de moi en petite tenue sur internet. « 
  •  » Des gens créent des faux profils pour venir me harceler, comment je peux faire ? « 
  •  » Un homme plus vieux que moi vient tout le temps me parler. « 
  •  » Des gens font courir des rumeurs sur moi. « 

Voici des exemples de questions posées aux écoutant(e)s du 103 :

  •  » On a créé un groupe Facebook pour m’insulter. « 
  •  » Mon ex a posté des photos de moi en petite tenue sur internet. « 
  •  » Des gens créent des faux profils pour venir me harceler, comment je peux faire ? « 
  •  » Un homme plus vieux que moi vient tout le temps me parler. « 
  •  » Des gens font courir des rumeurs sur moi. « 

On a créé un groupe Facebook pour m’insulter.  »

Les jeunes qui appellent le 103 parlent de ce qui les concerne, ce qui les interpelle ou les fait souffrir : relations avec les parents, amitiés, amour, santé, sexualité, racisme, violences, drogues, ou maltraitance, etc.

Être écouté et soutenu anonymement, avec bienveillance et immédiatement motive la plupart des appels. Que ce soit dans une situation de doute, de questionnement, de crise, un moment d’angoisse, un sentiment de solitude, on peut parler avec un adulte. Notre but est de faire cheminer la réflexion des  jeunes et les responsabiliser face à leur démarche et aux choix qui s’offrent à eux, tout en leur transmettant les informations pertinentes qui éclaireront ces choix.

Les jeunes qui appellent le 103 parlent de ce qui les concerne, ce qui les interpelle ou les fait souffrir : relations avec les parents, amitiés, amour, santé, sexualité, racisme, violences, drogues, ou maltraitance, etc.

Le but de ce service est de faire cheminer la réflexion des  jeunes et les responsabiliser face à leur démarche et aux choix qui s’offrent à eux, tout en leur transmettant les informations pertinentes qui éclaireront ces choix.

http://www.103ecoute.be/ado_harcelement.html

Je suis mineur donc je ne risque rien.

FAUX

Le harcèlement est un délit puni par la loi.

Si la victime porte plainte à la police, l’auteur peut subir des conséquences judiciaires.

Ce sont les mêmes conséquences que pour un adulte mais elles seront traitées par le parquet de la jeunesse.

Je suis mineur, je ne peux pas aller porter plainte seul-e à la Police.

FAUX

La police est un lieu où tu peux te rendre, même si tu es mineur-e, afin de dénoncer une situation intolérable.

Les policiers sont là pour t’accompagner dans ta démarche et acter ta plainte.

www.police.be

À Infor Jeunes ou dans les services AMO, on t’écoutera et on t’informera, que tu sois victime, témoin ou harceleur-euse.

www.ijbw.be www.inforjeunes.be www.aidealajeunesse.cfwb.be

Harceler quelqu’un c’est banal…tout le monde le fait

FAUX

Non ce n’est pas banal.

Les jeunes qui harcèlent perdent quelque fois le sens de la réalité. Ils ne se rendent plus comptent, par exemple, de ce qu’ils écrivent sur Internet. Il ne faut pas oublier qu’un harcèlement provoque des dégâts chez une autre personne.