Accueil » Actualités » Actualités » Envie de partir à l’étranger ?

Envie de partir à l’étranger ?

Ca y est, il est possible de traverser à nouveau les frontières (sous certaines conditions, bien sûr !).. Cet élan de liberté t’a donné envie de partir à l’étranger autrement que pour y passer des vacances ?
Alors cet article est pour toi, tu y découvriras l’éventail des possibilités qui s’offrent à toi !

  • Tu aimerais réaliser un stage dans un autre pays ?
    • Dans le supérieur : ERAMUS+ existe aussi pour les stages. Tu peux postuler soit pour un voyage linguistique où tu suivras les cours qui correspondent à tes études en Belgique ou alors faire un stage dans une entreprise dans le pays pour lequel tu as postulé. Parfois ce stage est également pris en compte dans ton cursus en Belgique et te permet d’avoir des crédits européens pour la suite de tes études. Comme pour ERAMUS+, il faut postuler auprès de ton établissement qui te guidera dans les démarches à suivre. Il te faudra activement participer à ta recherche de stage afin de trouver le lieu idéal pour t’accueillir.
    • En tant que demandeur d’emploi : Sache qu’il existe différentes possibilités pour le demandeur d’emploi de réaliser des stages à l’étranger et ceci grâce à l’Europe ou des accords entres régions européennes. Si tu souhaites faire un stage en Europe et que tu résides en Wallonie ou à Bruxelles, tu peux par exemple postuler à Eurodyssée qui est un programme européen d’échanges professionnels. Tu as également le programme Tremplin Langues du programme Tremplin Jeunes du Bureau International Jeunesse (BIJ) qui propose une aide financière pour partir dans un pays d’Europe et améliorer la pratique d’une langue en se mettant au service d’une association locale.

Tu veux plus d’informations sur ces différents programmes, rends-toi sur le site Wallonie Bruxelles International pour découvrir toutes les possibilités qui s’offrent à toi. Tu peux également te renseigner auprès de ton conseiller FOREM ou Actiris.

  • Tu as envie de faire de l’humanitaire ton métier ?

Tu peux le faire si tu possèdes déjà un bagage solide, même si les demandes des ONG sont nombreuses, il est parfois difficile de trouver un emploi dans ce domaine.

Comment faire ? Acquérir de l’expérience durant ton cursus académique, c’est-à-dire, suivre une formation d’ingénieur, économiste, médecin, infirmier, juriste, et des études en sciences politiques, de l’éducation, sociales, du travail, … Certains masters complémentaires qui te permettent de te spécialiser dans le métier de l’humanitaire sont proposés par les universités et les hautes écoles.

Acquérir de l’expérience sur le terrain en participant, par exemple, aux chantiers internationaux ou encore à des stages d’immersion comme ceux que proposent certaines ONG.

Connaître plusieurs langues est évidemment un atout supplémentaire.

  • L’agriculture biologique t’intéresse ? Le Wwoofing est fait pour toi !

L’idée fondatrice de WWOOF est de faciliter les échanges humains autour de l’agriculture biologique, en offrant de l’aide au travail de la ferme en échange du couvert et du logis. WWOOF espère ainsi donner l’occasion à des personnes de s’informer sur ce qu’est l’alimentation biologique, l’agriculture et tout ce qui concerne les conditions de vie durables.

Les organisations WWOOFs établissent en continu une liste d’hôtes « Whosts » qui accueillent l’aide de volontaires. Moyennant une petite cotisation, les volontaires « WWOOFersé peuvent alors communiquer avec ces Whosts et organiser un séjour. Il ne peut y avoir de liens de subordination propre à un contrat de travail mais un lien d’égalité fraternel, le wwoofing n’est pas destiné aux routards qui cherchent un hébergement gratuit, il faut mettre la main à la pâte dans l’exploitation. Les conditions du Wwoofing sont décidées en amont entre le whost et le wwoofer.

Il existe de nombreuses organisations WWOOF nationales distinctes à travers le monde. Fais tout de même attention, le wwoofing est interdit dans certains pays et peut te valoir une interdiction de territoire. Comme pour tout type de voyage, il est important de vérifier ce que tu as le droit ou non de faire dans le pays qui t’accueille pour éviter tout soucis.

  • Tu as envie d’apprendre ou perfectionner une langue tout en vivant dans un famille ?

Le travail au pair permet de partir vivre dans un pays pour y apprendre une langue et découvrir sa culture en étant émergé au sein d’une famille. Il s’agit de s’occuper des enfants de la famille qui t’héberge ainsi que des tâches ménagères liées aux enfants (ranger les chambres, faire les lessives des enfants). En général, cela permet de partir à l’étranger à moindre coût car tu es logé, nourri et en plus tu reçois un petit pécule pour vivre dans le pays qui t’accueille.

Il existe de nombreuses formules de séjour comme le séjour au pair où l’on apprend simplement la langue dans la famille d’accueil ou le séjour appelé demi-pair ou help & study où l’on suit des cours de langues. Les formules dépendent aussi du pays choisi car les législations sur le travail au pair sont très différentes d’un pays à l’autre.

Si tu fais le choix de partir avec un organisme, les frais peuvent être plus ou moins importants, n’hésite pas à comparer. En fonction des agences, tu peux avoir des assurances santé incluses dans le prix, des services sur place comme des réunions entre au pair, un soutien au quotidien par l’association etc…

  • Tu as envie de t’installer dans un autre pays ?

Il est aussi possible de partir vivre dans un autre pays que celui dont tu as la nationalité. En fonction de ta nationalité et du pays dans lequel tu souhaites partir vivre, tu auras des démarches différentes à effectuer mais la plupart passeront par la demande d’un visa de travail. Après quelques années à travailler dans un pays qui n’est pas le tien, tu pourras dans certains cas demander la résidence « permanente » voire même la nationalité du pays où tu vis.

Tu souhaites plus d’informations sur comment immigrer dans un pays, rends-toi sur le site de l’ambassade du pays de tes rêves.

Tu as encore des questions ?

Tu peux nous contacter mais aussi consulter la brochure « Partir à l’étranger en 40 questions » faite pour toi par le Réseau Infor Jeunes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *