Accueil » Actualités » Actualités » Le décrochage scolaire, acte 1

Le décrochage scolaire, acte 1

Nous avons entrepris, en été 2012, d’établir un “portrait” du décrochage scolaire afin de le présenter sous la forme d’une pièce de Théâtre Action. Notre espoir : éveiller auprès du public, jeune ou professionnel, la réflexion autour de la difficulté de s’accrocher à sa scolarité, et ce, pour une multitude de raisons…

Mardi 12 novembre 2013, nos trois acteurs, Agnès, Jhon Jhon et Jérémie, ont joué la pièce pour la première fois devant les 300 élèves de 3ème année de l’IPES et du Collège Saint François d’Assise de Tubize. Cette première expérience a été plus que positive car les nombreuses réactions, plus significatives les unes que les autres, ont démontré que le sujet de la scolarité des jeunes est bien au centre des préoccupations de tous les acteurs scolaires, et y compris les jeunes eux-mêmes.

Une pièce qui aborde le décrochage scolaire avec vérité, humour et audace (TV Com)

Reportage “Théâtre Action avec les jeunes” – TV Com – diffusé le 13/11/2013

De notre côté, nous espérons que la pièce pourra voyager et être proposée à d’autres écoles de la Province du Brabant wallon… et d’ailleurs. D’autant plus que la pièce est entièrement “portable” et peut donc être jouée sur une scène mais aussi au sein même des écoles.

Oui, mais après ?

Si la pièce permet d’entrouvrir le dialogue avec les jeunes sur la relation qu’ils vivent avec l’école, mais aussi avec les professionnels qui les encadrent et bien entendu l’environnement familial qui les entoure, elle ne peut à elle seule refermer les débats. Et c’est bien là qu’est tout l’intérêt de la manœuvre qui, dès le départ, avait pour ambition de réunir tous les intervenants du monde scolaire autour de la thématique pour partager le même objectif : mieux se connaître pour mieux agir, ensemble.

Nous tenons encore à remercier tous nos partenaires (CPMS, AMO, Médiation scolaire, EDD, écoles…) pour leur participation au projet et pour le travail qui reste encore à venir en termes de suivi et d’accompagnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *