Accueil » Nos thématiques » Emploi » Le job étudiant

Le job étudiant

Tu es étudiant.e et tu voudrais gagner un peu d’argent, peut-être pour assumer tes frais de scolarité ou financer tes loisirs et tes projets ou encore découvrir différents secteurs de travail afin de t’aider dans ton orientation scolaire ? Alors tu as besoin d’un job étudiant !

Qui peut être jobiste ?

Bien entendu pour un job étudiant, il te faut être étudiant.e ! Tu dois aussi avoir plus de 15 ans et tu dois avoir terminé (réussi ou non) ton 1er degré de l’enseignement secondaire.

Tu dois savoir qu’il existe de nombreuses conditions particulières selon ta situation : alternance, études supérieures, horaires réduits, promotion sociale… Pour plus d’infos, rends-toi sur cette page.

Par ailleurs, si tu as l’âme d’un entrepreneur, il existe aussi un statut de travailleur étudiant indépendant.

Le job étudiant en quelques règles et un contrat

Tout comme le travail « traditionnel », le job étudiant est également encadré par un ensemble de règles et de lois, il est important que tu les connaisses pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Avant tout, sache que tu dois signer un contrat d’occupation d’étudiant. Ce document est important, celui-ci précisera ton identité, ainsi que celle de ton employeur, les dates de début et de fin de ton activité de jobiste, le lieu de travail, le salaire, les horaires et bien entendu ta fonction.

Les impôts

Si tu as travaillé, tu devras déclarer tes revenus l’année suivante dans une déclaration fiscale. Cela ne veut pas dire que tu payeras automatiquement des impôts. Tu risqueras d’en payer et de ne plus être à charge de tes parents, si tes revenus annuels ont dépassé un certain montant. Ex : si tes revenus annuels bruts sont supérieurs à 11.042,86 € pour tes revenus de 2018, déclaration fiscale en 2019.

Les cotisations de solidarité

Tout employeur qui engage un travailleur doit déclarer cette collaboration à l’ONSS (Office National de Sécurité Sociale), et devra payer une cotisation sur la rémunération. En tant qu’étudiant.e, tu bénéficies d’un avantage sur les 475 premières heures de travail. Les cotisations sociales sont diminuées. Mais attention passé ce nombre, tu perds cet avantage. Sois vigilant.e et surveille ton contingent d’heures sur student@work.be muni de ta carte d’identité et de ton code PIN. Ce site te permettra de contrôler tes engagements et d’obtenir une attestation qui est très souvent demandée par les employeurs.

Que faire si tu as utilisé tes 475h ?

Des jours supplémentaires existent. Ceux-ci sont possibles pour du travail dit “occasionnel”. La grande différence avec le travail étudiant est qu’il y a un quota de jours à respecter en fonction du type de travail à effectuer (par exemple pour l’Horeca tu auras droit à 50 jours par an et pour le Babysitting, tu pourras travailler maximum 8h par semaine). Ces types de contrats sont soumis ou non à l’ONSS suivant le type d’activité. Si c’est le cas, tes cotisations sociales ne seront plus réduites mais avantageuses.

Les règles changent en fonction du travail occasionnel choisi, contacte-nous pour plus d’information.

Si tu sais tout cela alors tu es prêt.e à te lancer !

Il te reste à faire ton CV, ta lettre de motivation et à décrocher ton job. Si tu as envie d’un job étudiant, mais que tu ne sais pas par où commencer ou  si tu en as déjà un, mais que tu te poses beaucoup de questions (règlement, conditions de travail, salaire, contrat…), Infor Jeunes est là pour toi. Nous pouvons répondre à tes questions et t’aider dans tes démarches comme la rédaction de ton CV, de ta lettre de motivation, à obtenir ton attestation student@work, etc.

Vidéo réalisée par la Fédération Infor Jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *