Accueil » Actualités » Actualités » Plus grande qu’une carte de visite, l’araignée géante serait aussi à Nivelles

Plus grande qu’une carte de visite, l’araignée géante serait aussi à Nivelles

Grosse panique ce lundi 8 septembre 2014 pour l’équipe d’Infor Jeunes à Nivelles. Plutôt timide, l’araignée géante ne s’est pas montrée tout de suite. “Nous ne savons pas depuis quand elle avait élu domicile dans nos locaux, mais lorsqu’elle a fini par montrer le bout de son “crochet”, on s’est rapidement cru dans un remake, non pas de ‘Peter Pan’, mais de ‘Ça’.”

Nous ne savons pas bien si cette araignée est la même que celle découverte à Calais le mois passé, et aperçue à Quargnon, Jemappes, Péruwelz, Liège ou encore Molenbeek… Mais face à ce nomadisme, une chose était sûre. Notre araignée géante était à la recherche d’un logement. Et comme elle semblait désorientée, nous lui avons suggéré une réorientation.

Tout d’abord, nous avons évoqué les différentes possibilités de logement (kot et kot-à-projets, colocation, logement inter-générationnel, appartement…), mais aucune de ces possibilités ne convenait à notre visiteuse, vraisemblablement victime de discrimination. Pour reprendre ses mots, elle serait systématiquement chassée, voire “foutue dehors” des endroits où elle s’arrêtait, même un instant. Suivre des cours dans l’enseignement traditionnel était du coup impossible pour elle, pour les mêmes raisons. Il restait alors les autres filières de formation telles que la promotion sociale ou encore la formation en apprentissage. Malheureusement, le seul secteur accessible à notre convive était le tricot de la botte, et ne figurait dans aucun des programmes de formation.

Très rapidement, après avoir fait le tour de son curriculum vitae, la filière des arts s’est imposée et notre araignée géante qui gardait l’espoir de pouvoir un jour vivre de ses toiles. Elle a donc décidé de prendre du temps pour y réfléchir tout en développant son talent. Il lui restera toujours la possibilité de faire reconnaître ses aptitudes professionnelles grâce à la validation des compétences.

Peut-être la reverrons-nous dans quelques temps pour poursuivre la réflexion. En attendant, nous lui souhaitons de pouvoir retomber rapidement sur ses huit pattes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *